Le mot du délégué

olivier baret

Chères Consœurs, Chers Confrères

Vous m’avez témoigné votre confiance lors des élections du 06 octobre 2017 et porté aux fonctions de Délégué.
Je veux encore une fois vous en remercier mais surtout vous dire que je prends la mesure de toute la responsabilité de mon engagement.
Cette fonction va nécessiter toute mon énergie. Vous représenter, suppose que je puisse porter à la Chambre Nationale vos doutes, vos questions, vos propositions et aussi toutes vos considérations pouvant avoir un intérêt pour la profession en général, et pour sa pérennité dans nos départements en particulier.
Mon vœu est de recueillir vos idées, vos critiques, votre ressenti ou plus simplement les préoccupations légitimes de tout un chacun face au bouleversement annoncé de nos modes de travail, de nos structures d’exercice et des incertitudes dans lesquelles tout ce qui vient peut nous plonger.
Vous étiez nombreux à l’occasion du premier café-échange organisé conjointement avec le Président et des idées ont émergé. Plusieurs d’entre vous m’ont dit leur satisfaction et leur souhait que cela puisse se renouveler. C’est pourquoi je vous propose que ce type de sobatkoz soit réédité dans le prolongement de chaque évènement important concernant la vie de notre communauté. Cela permettra aussi de mettre de la vie et de l’envie dans cette kaz qui est la nôtre et qui ne doit pas simplement rester l’adresse de la chambre interdépartementale des huissiers péï, réunionnais et mahorais.
Dans le but également de collecter vos idées, j’ai travaillé à la création de ce blog qui pourra être l’outil de nos échanges et nous permettra d’entretenir une communication ouverte sur tous les sujets d’ordre professionnel.
L’avenir de notre profession n’est pas seulement la volonté d’un seul ou de quelques uns, mais le fruit du travail des jeunes, moins jeunes, salariés ou installés. La conjoncture nous impose d’être plus forts, c’est ensemble que nous le serons.
Votre confrère et délégué.

Olivier BARET